قريباً

SERVICE BIENTÔT DISPONIBLE...

Mes Origines Au Rythme et Couleurs De L'Algerie

partager sur :

Mes Origines Au Rythme et Couleurs De L'Algerie

Lila Ait Amara & Ballet De L’Opéra D'Alger

date

10 JAN 2019

heure

19H30

prix

500 DA

ticket

Disponibles

A PROPOS

Mes origines Une mosaïque entre arabité et amazighité Lamia Ait Amara « Mes origines » : Fusion entre passion et émotions Bercée depuis sa tendre enfance par ces douces mélodies ; cette poésie très profonde ! ces textes magnifiques écrits par de grands maîtres, que son père aimait tant partager avec elle ! Ila été très difficile pour l’artiste d’aller vers un répertoire différent de son empreinte musicale, le compromis était naturellement d'y joindre sa passion qui est la musique andalouse, cette musique qui est ancrée en elle et fait aussi partie de ses origines. Ce projet est une mosaïque qui réunit arabité et amazighité ! Pour témoigner de la richesse culturelle de notre beau pays qui a la capacité de réunir et de rapprocher toute génération confondue quels que soit les traditions et les coutumes à travers la meilleure des langues LA MUSIQUE . Au-delà de la fusion de ces deux univers que l’on croit si différents, la nouveauté de ce spectacle réside également dans la conception orchestrale, en effet, de nouveaux instruments, de nouvelles sonorités pour répondre aux exigences de ces deux répertoires mais aussi pour garder l'esprit et l'harmonie qu'ils dégagent... L’orchestre est composé de huit musiciens virtuoses tels que Mokhtar Choumane au Ney. Nadjib Gamoura à la contrebasse, Imad Belbhouari au kanoun…. Musiciens : Houari Gaidi (Oran) Mokhtar Choumane (Oran) Younes KATI (Bejaia) Younes guemmat (Alger) Imad el houari (Alger) Bouras arslen (Alger) Nadjib Gamoura (Alger) Samy feddeg (Alger) Au programme, des titres de grands maîtres sont interprétés tels que Cherif Khedem, Akli Yahyaten, Idir, Slimene Azem... .Mais aussi de grands classiques du répertoire andalous appréciés de tous. La première édition de ce spectacle a été produite le 9 mars 2018 au théâtre Mehieddine Bachtarzi accueillie par un public extraordinaire                         Lamia Ait Amara sera accompagner par le ballet de l'Opéra d'Alger avec un spectacle intitulé « Rythme Et Couleurs De L'Algérie ». Composé de jeunes danseurs, le Ballet de l'Opéra d'Alger est formé d'artistes diplômés de l'Institut national d'arts dramatiques et chorégraphiques. Il occupe une place de choix sur la scène nationale et internationale et a, à son actif, plus de 1 940 spectacles. Il s'est produit dans une cinquantaine de pays et a participé à des manifestations nationales et internationales où plusieurs prix et médailles lui ont été décernés. Le Ballet de l'Opéra d'Alger se veut «un instrument fondamental pour préserver le patrimoine matériel et immatériel national». Il constitue un véhicule à la mise en valeur de la culture algérienne.

Lamia Ait Amara

La belle et talentueuse Lamia Aït Amara. Cette artiste de 31 ans a réussi à scintiller dans le paysage andalou algérois grâce à sa voix de velours, à sa parfaite maîtrise vocale et à son ambition de porter la musique andalouse aux amoureux de la bonne musique avec laquelle elle a grandi. Alors que d’autres jouaient encore à la poupée, Lamia apprenait déjà le solfège. C’est en effet très jeune, à l’âge de quatre ans, que Lamia a rejoint le Centre Culturel de son quartier à Chéraga.
Elle y reste un moment avant d’assister à la création de l’association les Anadil (Rossignols) d’Alger où elle fut formée par le professeur Youcef Ouznadji, élève du défunt cheikh Sid Ahmed Serri. Dans cette association, elle reçoit tout l’apprentissage qu’il faut et y reste alors 15 ans avant de rejoindre l’association El Inchirah sous la houlette de Smail Hinni. Elle fut aussi soliste principale au sein de cette même association. Au-delà de sa sublime voix, Lamia maîtrise aussi plusieurs instruments dont le r’bab, le ôud (luth) et le violon. Parce que toute femme est rattrapée par son destin de mère, la jeune artiste est contrainte d’arrêter sa passion durant quatre années pour se consacrer à sa famille et à ses enfants. Depuis quelques mois, la jeune Lamia qui aspirait à un retour sur scène est revenue en donnant un concert au mois d’avril dernier à la salle Ibn Zeydoun à Alger. L’artiste donne un nouveau rendez-vous aux amateurs de musique andalouse durant le mois sacré de Ramadhan le 24 juin prochain au Palais de la Culture Moufdi-Zakaria à Alger pour un événement particulier et cher à son cœur. «Ce concert est un projet différent. C’est une fusion entre l’ensemble Khalil Baba Ahmed de Tlemcen et moi», nous dira Lamia Aït Amara avant de préciser : C’est une évasion andalouse à laquelle on a apporté une touche classique. Ça consiste à enchaîner de petites chansonnettes andalouses et des morceaux classiques sur des arrangements harmonieux».
La chanteuse sera aussi le 1er juillet sur la scène de la salle Ibn Khaldoun à Alger. «Cette date coïncide avec Laylet El Qadr (la nuit du destin), et à cette occasion, j’ai choisi de chanter un programme de chants religieux», a-t-elle souligné.

Sponsors

Ministère de la culture
télévision Algérienne
Radio Algérienne
Cip
Bab Ezzouar
AOTUA
ANEP
ENAG

événements similaires

Les Mille et Une Nuits

18
JAN

Tickets: Disponibles

LIRE PLUS

L’OMBRE… DES HISTOIRES MERVEILLEUSES

29
DÉC

Tickets: Disponibles

LIRE PLUS

Festival International De Musique Andalouse Et Des Musiques Anciennes

23
DÉC

Tickets: Disponibles

LIRE PLUS